pensée du jour

Publié le par Isabelle Madesclaire

4 décembre 2007
Avez-vous vu le film d'Artus-Bertrand ce soir sur France 2 ?
Ce sont des choses connues mais tellement bien présentées, j'en suis toute émue.
Le Mont-Blanc est montré comme le grand réservoir d'eau, et futur site classé au patrimoine mondial UNESCO, tout à fait dans l'esprit du film spot de ProMont-Blanc, présenté hier en avant-première à Chamonix.
Et si nous suivions le chemin tracé par Artus-Bertrand?
Et si nous concevions  un projet radical d'écologie dans la vallée et en montagne?
A lire le dernier rapport de l'ONU sur le changement climatique, où l'on voit bien l'urgence.

J'ai bien conscience d'enfoncer un clou déjà planté. Mais c'est une pensée toute spontanée qui n'engage que moi... Le thème écologique grandit de jour en jour, il devient premier et il va se trouver prioritaire. Et, sans être une rugueuse altermondialiste, je crois qu'il est temps de tout repenser.

Et d'abord, un projet économique-écologique (eco2) : le tourisme hivernal est le plus émetteur de CO2 qui soit. Pour amorcer le tournant, on peut proposer que  20% des bénéfices des opérateurs touristiques, comme la CMB,  soient dédiés au soutien de l'agriculture en montagne, ou à des sauvetages d'espaces comme le Mont, ou à la restauration des espaces de randonnées et promenades pour la saison estivale.  Après tout EDF et GDF le font pour des énergies renouvelables, enfin on les espère telles.
Autre urgence de l'environnement, les pesticides. Re-développer fortement
les liens avec le consommateur pour l'agriculture de montagne, nous dit YAB. Peut-on réaliser cela sans attendre ? Mettre en place des AMAP avec des agriculteurs regionaux sans pesticides, que les vacanciers s'arracheront à la belle saison comme ils le font déjà à la ville.
Toute l'eco-construction et l'eco-rehabilitation est à mettre sur rail en priorité. A quand un véritable eco-quartier, ou un eco-hameau, et des solutions concrètes pour le bâti existant? Au Salon Bâtir écologique j'ai vu les exemples se multiplier.
Et puis, évidemment bien sûr, les déplacements... Nous en avons beaucoup parlé. J'espère qu'il n'est pas sérieusement question d'abandonner la section nouvelle du tram-train Grassonnets- SATAL- Argentière? Ce serait un recul mal venu...

Bref, un projet pour le Mont-Blanc qui ait un sens pour la planète, par les habitants eux-mêmes, non pas comme des "indiens", mais comme des acteurs du monde (dont les indiens). Avec le classement du roi des sommets au patrimoine mondial, comme le défend ProMont-Blanc, dans l'idée de soutenir un vrai projet tout autour du massif.

Non? Dites-moi...

Isabelle Madesclaire

Publié dans pensées du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article