Un ton plus doux d'interpellation des candidats par les groupes économiques

Publié le par UrbaSite Mont-Blanc

Heureusement, des pratiques policées se font jour dans  le lobbying économique. En témoigne cette lettre ouverte de la CCI Parisienne, dont le ton participatif est tout à fait audible par le public citoyen.

Un dialogue respectueux entre les groupes socio-professionnels et le public, via les candidats, cela existe donc. Point n'est besoin de dictats faisant pression sur les élus pour obtenir un financement. Il est possible et tout à fait estimable de demander une aide financière lorsqu'il en est vraiment besoin, à condition de ne pas oublier que cette aide financière retombe sur tous les contribuables.

A UrbaSite, nous espérons que le ton de dialogue prédominera à l'avenir dans la vallée.
Isabelle Madesclaire


voir la lettre ouverte de la CCIP
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Boulat 08/03/2008 05:56

Enfin, on parle vraiment d'économie dans ces élections qui devrait être quand même le fer de lance de tout programme! Ce n'est pas la panacé mais c'est quand même très important de le dire!Jacques BoulatVice Président Urabasite Mont Blanc