Un projet de participation de la liste Vivre à Chamonix : le Conseil de Vallée

Publié le par UrbaSite Mont-Blanc

A lire, un projet intéressant de participation publié par la liste Vivre à Chamonix sur son site : le Conseil de Vallée, présenté sous forme de statuts.
Avec un but de "formulation d'avis sur les orientations" et "d'implication sur la mise en oeuvre... de la politique locale", ce Conseil s'adresse aux représentants de structures et de professions, ou encore à des personnes nominatives.

Il s'agit d'un outil de participation aux décisions à leur amont, donc nécessitant une certaine expertise et un respect des règles du fonctionnement public. 
A cela, je pense qu'on peut applaudir, et se dire : très bien!

Deux questions :
- la nomination des membres : par qui? Là, petit mystère, on lit dans l'article 2 Durée que les membres sont désignés pour 2 ans, mais par qui? Ce n'est pas précisé. Son renouvellement et élargissement est soumis à l'approbation du conseil municipal, ce qui éloigne le projet du principe participatif usuel.
- l'indépendance par rapport à un groupe politique, afin de concerner la société civile : comment est-elle garantie? A première vue, le Conseil de Vallée dependrait statutairement du groupe Vivre à Chamonix, selon l'article 3 Dénomination, qui prévoit  sa création "dans le cadre de l'élaboration et de la mise en oeuvre du projet municipal Vivre à Chamonix".

Enfin, une réflexion me paraît à évoquer sur la lourdeur du fonctionnement prévu pour ce conseil. qui fonctionne comme une association et non pas comme un conseil de quartier. Il n'est pas certain que les forces vives de la population, individuelles ou associatives, puissent s'engager suffisemment dans ce rôle qui semble réservé à des quasi-professionnels de la politique. Et ce n'est peut-être pas le meilleur levier pour la créativité, notamment celle des jeunes que les querelles de pouvoir rebutent.
Le risque est de réduire le conseil à un simple organe de transmission du pouvoir - ce qui n'est certainement pas le but recherché!

Mais il ne faut pas se décourager devant une telle intitative, bien au contraire, elle mérite attention et intérêt.

Isabelle Madesclaire





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Boulat 08/03/2008 05:49

Encore une couche de peinture et l'étanchéité du toit sera faite? Je crois que la multiplication des conseils nuit plutôt qu'elle améliore?Pourquoi on ne pousse pas une communauté de commune ou son équivalent , permettant de voir les problemes d'ensemble de la vallée?